© Lumient 2018

Utilisation de bottes pour la réhabilitation

Comment les bottes peuvent sauver la vie d'un cheval en douleur

L’utilisation des bottes à des fins de réadaptation présentent des défis, mais aussi des avantages. En tant que pareur professionnel, je rencontre souvent des chevaux en douleur et très souffrant. Beaucoup me sont confiés pour le traitement de problèmes tels que des abcès, de la fourbure ou des problèmes de type naviculaire. Les bottes et les coussins peuvent soulager instantanément les chevaux endoloris et peuvent littéralement leur sauver la vie dans les cas de fourbure. Bien que le port de bottes à long terme présente des défis, je le préfère de loin aux options plus permanentes telles que les fers en composite collées ou les équiplâtres.

 

Les bottes offrent l’accès au sabot à tout moment, ce qui permet de parer fréquemment un pied fourbé ou de le tremper dans le cas d'un abcès. Les études du Dr Robert Bowker, un éminent chercheur sur la fonction du sabot, ont démontré que l’effet de la compression et la décompression du sabot est un facteur clé dans la promotion de la guérison en créant une augmentation de la circulation sanguine. Les bottes et les coussins permettent cet effet chaque fois que le cheval lève son pied et jouent donc un rôle important dans sa réhabilitation.

Je partagerai avec vous les combinaisons bottes/coussins qui m'ont donné les meilleurs résultats pour les chevaux qui ont dû porter des bottes pendant de longues périodes.

Sélection de la botte

 

Je ne prétends pas avoir essayé toutes les bottes disponibles, mais au fil des ans, j'ai expérimenté de nombreuses options. Lorsqu’en présence de douleur aux sabots, j'ai de multiples objectifs :

  • soulager le sabot des forces de compression avec le sol

  • offrir un soutien

  • possiblement  protéger  une  plaie ouverte créée par un abcès.

  • m'assurer d'une facilité d'application (comme je ne suis pas responsable du cheval d'un client au quotidien, je dois aussi penser au propriétaire ou au gérant de l'écurie)

 

Les sabots sont tridimensionnels. L'angle du sabot, la hauteur des talons (donc la qualité du coussin plantaire qui forme les tissus internes de l’arrière du sabot)  peuvent varier d'un sabot à l'autre, surtout dans les cas fourbure.  Les chartes de mesures fournies par les manufacturiers ne prennent en compte que deux des trois dimensions - longueur et largeur. Les tailles ne tiennent aussi pas compte de l'ajout d’un coussin qui est essentiel à la guérison.

Il se peut que vous ayez besoin d'augmenter d’une taille choisie afin de tenir compte du volume qu’occupera le coussinet, alors gardez cela à l'esprit lors de l'achat. Idéalement, travaillez avec un pareur  expérimenté pour vous assurer d'un ajustement adéquat. La botte doit être suffisamment lousse pour pouvoir être enfilée et enlevée facilement. Une fois bien attachée,  si vous tenez le sabot dans vos mains, la botte ne doit pas pouvoir faire de rotation et être très solide sur le pied.

 

Dans la plupart des cas, ma botte de choix est la marque Cavallo. J'aime leurs bottes pour de nombreuses raisons. Tout d'abord, la facilité d'utilisation. Peu importe la qualité d'une botte, si le propriétaire ne peut pas l'enfiler facilement, il ne l'utilisera pas, surtout si le cheval est en douleur et qu'il a du mal à soulever ses pieds. Deuxièmement, elle permet l’utilisation d’un coussin épais, ce qui est la clé pour soulager le cheval. Troisièmement, la Cavallo reste incroyablement bien en place dans la plupart des situations. De plus, si jamais le cheval en perd une, toute la botte se libère du sabot, contrairement aux modèles qui ont une courroie autour du paturon (comme les Gloves de Easycare par exemple). Cette courroie peut être dangereuse pour un cheval qui est sorti sans surveillance. Si le cheval perd une botte mais que la courroie du paturon reste attachée, ceci peut provoquer une panique chez le cheval. La courroie autour du paturon peut aussi se déchirer et être dispendieuse à remplacer.

 

Les Cavallos sont disponibles en 2 largeurs (régulière ou slim). Pour les sabots avants, tous leurs modèles fonctionnent bien, mais mes préférés sont la Trek ou la ELB. Elles s'ouvrent largement à l'avant et sont très faciles à appliquer avec une fermeture velcro et le meilleur de tout, elles sont très stables sur le pied.  Le modèle Sport semble le mieux adapté pour les pieds postérieurs. En résumé, les Cavallos sont abordables, extrêmement durables, sécuritaires pour des sorties en pâturage non supervisées et une fois la fourbure ou l'abcès résolus, elles peuvent être utilisées lorsqu’on monte son cheval.

 

Si le sabot a une forme très anormale, avec par exemple une déviation significative au niveau de la pince combinée à des talons hauts et contractés comme on peut le rencontrer dans les cas de fourbure sévère, je travaille avec le modèle Cloud fabriqué par Easycare. Cette botte permet beaucoup d'espace pour un coussin et elle est très facile à appliquer. L'inconvénient est que la botte peut être moins stable sur le pied et a tendance à tourner. Easycare vient de lancer un nouveau modèle, le Stratus, qui, selon eux, résoudrera ce problème grâce à une sangle stabilisatrice intégrée. Je n'ai pas eu l'occasion de les essayer encore. La Cloud est une botte uniquement pour la réhabilitation, donc plutôt malléable. Elle n’est pas conçue pour être utilisée lorsqu’on pratique l’équitation.  Comme de nombreux chevaux ont besoin d'une protection pour leurs sabots, du moins pendant un certain temps après un abcès ou de la fourbure, l’achat d’une autre paire de bottes sera nécessaire ce qui augmente les coûts.

Choix des coussins

Au fil des ans, j'ai essayé de nombreux coussins différents. J’ai découpé des tapis de sol du magasin à un dollar, des matériaux de tapis de selle, etc. et finalement, je reviens toujours aux coussins de la compagnie Easycare. Confectionnés à partir de mousse très résistante, ils sont très durables, conservent bien leur forme et un peu de "rebond " pendant de longues périodes, même lorsque les bottes sont portées 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Ils sont disponibles en 3 densités et épaisseurs différentes. Pour les chevaux en douleur, plus le coussin est épais, mieux c'est. Je préconise donc le plus épais, soit 12mm et j'ai trouvé que la densité moyenne (coussin noir) semble plaire à presque tous les chevaux.

Défis liés à l'utilisation à long terme

Des problèmes peuvent survenir lorsque les chevaux portent des bottes pendant de longues périodes; irritation aux glômes par exemple ou la création d’un environnement trop humide qui peut causer des problèmes fongiques (pourriture de la fourchette ou maladie de la ligne blanche). La meilleure façon de contrer ces problèmes est d'ajouter des couches de bébé et de la poudre à votre régime de gestion des bottes.

Les couches absorbent l'humidité et gardent le pied au sec tout en protégeant la zone sensible des glômes contre les frottements. Elles gardent également les pieds propres, ce qui est très important en cas d'abcès. Vous pourrez voir si l'abcès draine car les sécrétions tacheront la couche.

Comment appliquer le tout

Appliquer la couche centrée sur la sole avec les velcros orrientés du côté des talons. Déposer le pied par terre. Enroulez la couche autour du sabot et rabattre les velcros vers le devant pour l'attacher. Un peu de ruban adhésif (masking tape) au paturon peut aussi aider à la maintenir bien en place. Assurez-vous de ne pas appliquer le ruban adhésif trop serré en vous assurant que vous pouvez insérer un doigt entre la couche et la patte.  Les couches de taille 5 conviennent à la plupart des sabots.

Les premiers jours, remplacer la couche aux 24 heures afin de vérifier que l'ajustement est bien et que le cheval est confortable (que la botte ne soit pas trop serrée). Une fois rassuré que la botte convient bien au cheval, vous pouvez généralement changer les couches tous les deux jours à moins que le cheval n'ait été dehors dans des conditions très humides comme de la neige profonde ou un jour de pluie. Lorsque l'environnement est humide, saupoudrez le bas du pied et les glômes de poudre pour bébé ou d'une poudre antifongique (comme Gold Bond ou No Trush) avant d'appliquer la couche. Vous pouvez également ajouter une fine couche directement dans les bottes. Tout cela prend moins de 5 minutes pour 2 bottes une fois que vous et votre cheval avez maitrisé la routine.

En résumé

Les bottes peuvent jouer un rôle important de la guérison des sabots.  Leur utilisation gardera votre cheval plus confortable. Un cheval à l’aise bougera davantage, ce qui favorisera la circulation sanguine et accélérera le processus de guérison. Si vous avez besoin de prendre soin de votre cheval après un abcès ou une fourbure, j'ai trouvé que suivre cette façon de faire est gérable pour les propriétaires et aide les chevaux à se remettre sur pied!

1
2
3
4

1. Nettoyez bien votre sabot. Si vous prévoyez des conditions très humides, sapoudrer le pied avec de la poudre.

2. Appliquez ensuite la couche (grandeur 5 est généralement bien). Il est plus facile si les velcros s'attachent vers le devant du sabot. Assurez-vous que la couche soit bien lisse sous le pied et qu'elle n'a aucun pli qui pourrait causer des points de pressions.

3. L'utilisation de ruban adhésif de type ''masking tape'' peut aider à empêcher la couche de descendre dans la botte. Assurez-vous d'avoir au moins un doigt de jeu et que votre ruban adhésif ne soit pas trop serré.

4. Mettez votre pied dans la botte et le tour est joué! Vos glômes sont protégés et votre pied sera bien au sec. 

Idéalement, faites équipe avec un pareur expérimenté à travailler avec des bottes qui pourra les essayer au préalable afin d'obtenir le meilleur ajustement possible.

Cet article a été publié originalement en anglais dans la revue Equine Wellness de juin 2018.